AvenioWeb

Chemin de navigation

 

Les Archives municipales sont un établissement culturel et patrimonial de la Ville d’Avignon. Installées dans l’ancien mont de piété de la Ville, elles remplissent les missions obligatoires de gestion et de mise en valeur des archives de la cité. Les Archives municipales d’Avignon travaillent au quotidien à favoriser l’accès de tous aux documents d’archives et à l’histoire, pour la recherche ou pour le plaisir.

 

Visuel de l'exposition Boëttes registres layettes

Les Journées du patrimoine aux Archives de la Ville d'Avignon (21-22 septembre 2019) - 14h-18h

« BOËTTES, REGISTRES, LAYETTES : RETROUVER LES ARCHIVES DE LA VILLE » - NOUVELLE EXPOSITION 

Samedi et dimanche à 15h : visite commentée (environ 45 minutes – 6 rue Saluces) // Samedi et dimanche de 10h à 18h dans Péristyle de l’hôtel de Ville, place de l’Horloge : focus sur les pérégrinations des archives au fil du temps et  découverte de quatre documents majeurs.

« GRAND SCEAU, PETIT SCEAU ET SCEAU SECRET » - ATELIER POUR LES FAMILLES

Samedi et dimanche 14h30 et 16h30 : atelier (environ 1 heure - salle pédagogique des Archives municipales – 6 rue Saluces – à  partir de 7 ans - les enfants doivent être accompagnés d’un adulte). Inscription recommandée.

COULISSES DES ARCHIVES - VISITE ET (RE)DECOUVERTE

Samedi et dimanche de 14h à 18h : visite libre en continu // Samedi et dimanche à 16h : présentation de l’histoire du mont-de-piété d’Avignon dans les magasins d’archives à 16h (durée environ 30 minutes– 6 rue Saluces)

# Temps fort # Exposition - 18/09/2019

Photographie du Musée vide - 85Fi336

Musée du Mont de piété et de la Condition des soies - Démontage temporaire

C'est pour laisser place aux superbes documents originaux présentés dans le cadre de l'exposition temporaire Boëttes, registres, layettes : retrouver les archives de la Ville, que l'espace muséal est démonté du 11 septembre au 20 décembre 2019.

# Musée - 10/09/2019

Epopée - Retour du fonds ancien

Après avoir passé de longues décennies au cœur du Palais, le fonds ancien de la Ville d’Avignon rejoint son port d’attache ainsi que les archives modernes et contemporaines de la Ville. Les archives antérieures à la Révolution seront transférées dans leur intégralité dans le courant du mois de juin. Elles vont, durant l’été, s’offrir un dépoussiérage et un nouveau conditionnement pour investir les magasins de l’ancien mont-de-piété à la fin du mois d’août.

Les chercheurs qui sollicitent régulièrement ce fonds peuvent voir les cotes indispensables à leur recherche estivale déménagées prioritairement, afin qu’elles ne soient pas rendues inaccessibles plus d’une semaine.

# Epopée du fonds ancien - 16/06/2019

AMA - Photo conférence 2017 - TDR

Rendez-vous - Autour de l'exposition On refaisait le monde

Y a-t-il eu un Mai 68 à Avignon ?
Table ronde - Mardi 4 juin 2019 à 18h
Michel Boucicot, Michel Crousillat, Robert Vettoretti, 
 
Tumultueux Festival 68
Table ronde - Jeudi 20 juin 2019 à 18h
Michel Hébrard, Emeline Jouve, Yvon Provost, Edmond Volponi. Animation : Michel Flandrin

En savoir plus

# Rendez-vous - 27/05/2019

 Affiche de L'Avignon du Festival

(Re)découvir - Exposition en prêt

L'Avignon du festival se penche sur l'histoire du lien entretenu entre Avignon et son festival. Montée en 2016 par les Archives de la Ville à l'occasion de la 70e édition du Festival et des 50 ans des prémices du Off, l'exposition s'intéresse à l'histoire de l'interconnexion profonde qui existe entre la manifestation culturelle et son terreau local. Photographies, documents papiers et quelques témoignages écrits viennent émailler le parcours du visiteur. 

La Scierie - 15 boulevard du quai Saint Lazare - 84000 Avignon
Accès libre et gratuit
Vernissage : jeudi 16 mai 2019 à partir de 17h

Catalogue de 128 pages, illustré, 10 €

# Exposition - 16/05/2019

Affiche - On refaisait le monde

 

On refaisait le monde (souvenirs de 1968 à Avignon) – Exposition

Résultat d’une dynamique participative et de partage, cette exposition temporaire est présentée sur les murs extérieurs des Archives. Elle restitue les souvenirs d’Avignonnais autour d’un corpus de récits simples, sincères et complémentaires d’acteurs et de spectateurs des mois mouvementés de 1968. Témoignages, photographies, tracts et affiches rythment le parcours du visiteur et permettent de revenir sur les deux temps du Mai 68 avignonnais : celui de mai et celui de juillet, pendant la tumultueuse XXIIème édition festival. Jusqu'au 11 septembre 2019

« A vos marques, craies, partez ! »

Au cours de la visite de l’exposition, ce panneau à craie est un clin d’œil à la créativité graphique et au sens de la formule des « années 68 ». Il invite chacun-e à concevoir sa propre affiche ou son slogan avec des craies colorées. Les propositions les plus abouties seront mises en ligne sur archives.avignon.fr.

Catalogue de 128 pages, illustré, 10 €, ISBN 978-2-916991-16-0

# Exposition – 24/09/2018

 

Détail - AMA67Fi1767 - Photo Bartesago

 

Chaises musicales

Les Archives d’Avignon lancent un grand chantier de réorganisation des fonds d’archives dans leur bâtiment principal, rue Saluces. Ce grand chambardement va nécessiter de déplacer 2,3 km linéaires d’archives. Les archives les plus consultées seront rassemblées au rez-de-chaussée, au plus près de la salle de lecture.

Les archives les plus anciennes seront conservées au 1er étage, espace garantissant les meilleures conditions de conservation et la plus grande stabilité de l’hygrométrie. Les archives les moins fréquemment consultées ainsi que les archives d’origine privée seront entreposées au 2ème étage.  

# Conservation – 24/09/2018

Photo Emile Marfoure (C)

 

Photographies d’Emile Marfoure – La ville en chantiers

Ce professionnel de la photographie technique a été missionné par la Société d’Equipement du Département de Vaucluse (SEDV) dans les années 1960-1970. Il a couvert les lourds travaux menés dans le quartier de la Balance, mais aussi l’urbanisation fulgurante de l’extérieur des remparts et la construction d’équipements publics importants pendant les Trente-Glorieuses.

Le fonds Emile Marfoure (108Fi) a fait l’objet d’un chantier de classement, de numérisation et de description. Le traitement des 1996 tirages et négatifs souples a été achevé en 2016-2017. Tous ces phototypes ont été numérisés et mis en ligne. Ils viennent notamment documenter les métamorphoses urbaines d’Avignon et la « conquête » de la ville en-dehors des remparts. Quelques autres communes vauclusiennes sont aussi représentées.

# Classé pour vous – 15/07/2018

 

Tournage NHK - Juin 2018 - Photo Y. Schleiss (C)

 

Silence… Ca tourne !

Au printemps, de curieux éclairages ont enveloppé les magasins d’archives avignonnais. Ces projecteurs appartenaient à la chaine de télévision japonaise NHK et ont permis de mettre en lumière les plus de 400 ans d’histoire du Mont-de-piété d’Avignon pour la réalisation d’un documentaire diffusé très prochainement.

Les archives de la Ville sont hébergées dans cet ancien établissement de prêt sur gage avignonnais depuis 1986. A l’occasion de leur installation, elles ont collecté le très beau fonds d’archives du mont de piété (devenu crédit municipal après la Seconde Guerre mondiale). Ce fonds permet de retracer l’histoire de celui qu’on considère aujourd’hui comme le plus ancien mont de piété de France.

# Valorisation – 31/06/2018

Dossiers de PACS

 

PACS – Archivés pour demain

En mai 2017, les officiers d’état civil, dans les communes, ont récupéré la charge des Pactes civils de solidarité (PACS) qui revenaient autrefois aux tribunaux de grande instance et étaient archivés ensuite aux Archives départementales.

Afin d’éviter de morceler le fonds des dossiers de PACS entre Ville et Département, les Archives d’Avignon ont recueilli les archives des PACS depuis la création du dispositif en 1999. 148 boîtes, 15 mètres linéaires, 4600 dossiers composent le premier ensemble pris en charge fin 2017.

Les textes prévoient de détruire les dossiers des PACS 5 ans après une dissolution. Mais les Archives d’Avignon, en accord avec les Archives de Vaucluse, ont préféré conserver à des fins historiques tous les dossiers de PACS des trois premières années du dispositif, qu’ils aient été dissous ou non.

Secret de la vie privée oblige, les dossiers de PACS ne seront consultables qu’au terme d’un délai légal de 50 ans. Mais gageons que les chercheurs de demain salueront la complétude du fonds étudiable à Avignon !

# Nouveaux venus et à venir – 15/03/2018
 

Voir toutes l'actualités (anciennes "actus")